Le camping

Quand Félix m’a parlé de faire du camping cet été, j’ai eu un 2 minutes.

Je sais, je sais… depuis que Oscar est né, j’ai toujours dit qu’on peut tout faire avec un bébé, mais dans un tempo différent… et avec un peu de courage. On est sorti écouter un concert, on a bu un verre dans des 5 à 7, on est allé à la piscine, au resto, dans les festivals, au parc, dans la forêt, alouette… et tout ça avec un bébé de moins de 2 mois.

Cette fois-ci, le camping impliquait aussi la première nuit à l’extérieur de la maison. OK. Courage.

Nous avons décidé d’aller dans la Vallée du bras du nord, pour une nuit dans notre tente. Branle-bas-de-combat, une journée complète à faire les bagages et préparer nos provisions. Le bagage à Oscar était plus gros que le mien et celui de Félix réuni.  On aurait presque pu partir une semaine avec tout ce qu’on a chargé dans l’auto. Relaxons-nous.

Premier long trajet de voiture, super bien été. Nous arrivons au campement à midi… MOUSTIQUE… un million de moustiques. Je ne me rappelais plus que je détestais tant ces bibites-là. Est-ce que Oscar sera allergique ?  Nenon, on se calme. Enfile un moustiquaire sur la coquille du bébé qui dort et la tente est montée en 5 minutes, nous avons de la pratique et on se coordonne super bien !

On retourne voir l’enfant, drame, un moustique est entré dans son habitacle et pire, il l’a piqué. Toute la famille rentre dans la tente, de toute façon il commence à pleuvoir. Après un gros 5 minutes à observer le bébé, tout est ok. Oscar peut se faire piquer partout et ce, sans problème.

Après cet épisode, retour au calme. Le bruit assourdissant sur la tente nous fait oublier tout le reste. La pluie qui résonne sur les parois de tissu a toujours eu un quelque chose de profond et de relaxant. Nous trois sur le matelas gonflable, à dormir ensemble, à jaser, à rigoler sous la pluie, à dormir de nouveau, toute la journée. Nous avons passé un moment magique. Souper au BBQ, et dodo tôt !

La session de camping #2, deux semaines plus tard, était beaucoup plus simple à préparer, l’expérience a fait son oeuvre! Deux jours dans une hutte au camping du lac Castor. Première excursion dans la forêt, première saucette dans un lac, première veillée autour d’un feu de camp. Moments doux à jouer aux devinettes sous la douce lumière des chandelles.

Oui, le bébé a pleuré et ses pleurs ont retenti jusqu’à la hutte d’à côté. Pour équilibrer le tout, la fillette des voisins nous faisait un concerto de Libérée Délivrée de la Reine des Neiges version accélérée. J’ai même eu l’idée d’orienter Oscar et ses pleurs vers leur hutte, question de les enterrer un peu, l’idée est restée à la phase brainstorm.

Oui s’il ne fait pas ses nuits à la maison, il n’a pas plus fait ses nuits en camping.
Oui j’ai été insécure quelques instants, un peu.

Pour Oscar, une tente, une hutte ou une maison, c’est pareil, on rigole quand même, il y a de l’amour partout !

Prochain projet, l’avion.

Publicités

2 réflexions sur “Le camping

  1. Première grosse sortie pour Antonin demain, on s’en va en train à Ottawa… 5 semaines et on découche déjà 😉 je vais acheter des bouchons d’oreille pour les autres passagers! Une pratique pour l’avion de novembre 🙂

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s